Call Of Galaxy Index du Forum
Call Of Galaxy
Forum de RP/jeu de gestion de science-fiction, avec des gâteaux
 
Call Of Galaxy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Causalité ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Le jeu -> Serveurs secondaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 7 673
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 16:07 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
_______


C A U S A L I T É

_______






"Si tu connaissais le Temps aussi bien que moi, dit le Chapelier,
tu ne parlerais pas de le perdre, comme une chose. Le Temps est un être vivant."

Alice au Pays des Merveilles – Lewis Carroll




Prostagma. C'est sur cette paisible colonie humaine que se tient le premier Séminaire International sur la Sûreté et la Sécurité (SISS), pour lequel des dizaines d'experts, analystes et personnalités de tous horizons ont été invitées. Tout a été organisée, agendé, encadré. Après avoir été accueillis à un repas officiel et passé la soirée selon leur envie, les invités ont passé la nuit sur la planète. Le lendemain, cependant, alors que leurs jolies grilles horaires ne laissaient pas de place à l'imprévu, les choses vont aller peu à peu de travers…




L I E U X




– PROSTAGMA –


Seconde planète colonisée par les fromageologues depuis l'Atome. Prostagma est une planète verte au climat tempéré choisie par le roi Carnetisu Premier pour accueillir de vastes champs de céréales et des pâturages.

La colonie est encore toute neuve, et l'urbanisation de la planète se résume à Solihull, active cité tenant lieu de capitale, et quelques villages dispersés autour, entourés de champs.


Solihull


Capitale de la planète, Solihull est nichée entre les montagnes du Méridion et le bord du lac Enlos. Elle est constituée d'un centre-ville tout en buildings et gratte-ciels s'avançant en presqu'île sur le lac, entouré de quartiers résidentiels moins hauts s'étendant entre la plage et les contreforts des montagnes.

Le Spatioport de la capitale, situé sur une vaste construction s'avançant sur le lac, n'accueille pas de grands vaisseaux, mais uniquement des navettes destinées à transporter charges et passagers de la planète au spatioport plus vaste de Nigma.

Dorridge


Situé à un quart d'heure de Solihull, Dorridge est un charmant petit village situé dans les montagnes du Méridion, perché au milieu d'une forêt de pins au tronc bleu sombre.
Situé un peu à l'écart du charmant centre du village, un cercle de chalets modernes sur pilotis accueille les visiteurs étrangers souhaitant du calme et de l'air pur, qu'ils soient des touristes ou des invités officiels.




– NIGMA –


Lune de Prostagma. Située à une heure de navette du spatioport de la capitale, elle accueille le Spatioport de Nigma et l'Institut de recherche spatiale Tal.

Spatioport de Vega


Vaste construction accueillant les grands vaisseaux interstellaires venant faire du commerce ou du transport de passagers, où partent ou arrivent les vaisseaux interstellaires du système. Deux vaisseaux militaires y sont toujours en service afin de prévenir les attaques de pirates. C'est également depuis ce spatioport que partent les navettes à destination de la surface de la planète, à une heure de trajet.

Institut Tal


Station de recherche spatiale jumelée au spatioport. Doté de salles de conférence, l'institut accueille ces derniers jours une partie du Séminaire International sur la Sureté et la Sécurité (SISS).


________________





I N T R O D U C T I O N


7 : 30





Calmement, le ciel avait pâli, rosi, jusqu'à ce que les premiers rayons de Vega pointent à l'horizon, dans le ciel légèrement violacé de Prostagma.


@Azuran, Lolkid, jeanjean, Saraad et Zorgune

Dans le petit village de Dorridge, la lumière dorée du matin, se frayant un chemin parmi les pins, vint frapper les murs et fenêtres en bois des chalets sur pilotis dans lesquels dormaient la plupart des intervenants du Séminaire International sur la Sûreté et la Sécurité. Disposés en cercle autour d'une place centrale pavée, ils étaient actuellement tous occupés, ce qui arrivait peu souvent : on avait dû loger certains invités dans des résidences secondaires inoccupées, un peu plus haut parmi les montagnes. En outre, un plus grand bâtiment de bois rectangulaire situé entre le cercle de chalets et le reste du village servait de lieu de restauration pour les participants venus de toute la galaxie. Les lève-tôt y avaient déjà pris leur déjeuner et s'apprêtaient à partir : les premières conférences avaient lieu à 8:30.

Les montagnes du Méridion, très raides et couvertes de forêt, s'élevaient en une masse sombre derrière les habitations. Au Sud, on pouvait apercevoir la route descendant en lacets vers la capitale planétaire, Solihull, ainsi que la ville elle-même, s'étendant au bord du lac Enlos.


@Azuran
Dans sa cabine, Celesti'ana fut réveillée par une sonnerie provenant du petit pad posé sur sa table de nuit. Comme à chaque invité, on lui avait distribué un exemplaire de ces petites tablettes permettant à chaque participant du séminaire de connaître son horaire du jour et de communiquer entre eux via une messagerie. On l'attendait sur Nigma, la lune de Prostagma, à 11 heures tapantes, pour une « conférence sur la sécurité informatique » où elle serait présente en tant qu'experte. Elle avait donc rendez-vous à 10 heures au Spatioport de la capitale pour y prendre la navette pour Nigma, mais était libre de s'organiser comme elle le voulait pour le reste.

Dehors, un cycliste passant sur la route fit nonchalamment tinter la sonnette de sa bicyclette.


@Lolkid
Volonik ouvrit les yeux à la même heure, dans la maisonnette d'à côté. Il avait fait un étrange rêve : dans un ciel sombre, une fine comète rouge filait dans le ciel. Rien de bien méchant, et pourtant, il l'avait ressenti comme un cauchemar.

Cela n'allait pas l'empêcher de se lever. Il était attendu pour midi sur Nigma, la lune de Prostagma, pour une conférence sur la « protection des populations » où il serait en compagnie d'autres militaires et d'ONG.


@jeanjean

Svirepyy, lui aussi réveillé par la sonnerie de son pad, avait dormi deux cabanes plus loin. Son programme était simple : il était convié pour neuf heures à l'hôtel de ville de la capitale à une conférence intitulée « personnalités publiques et sécurité ». Il avait brièvement croisé, lors du dîner ayant suivi son arrivée, la veille, un certain Geronim'om, diplomate : lui aussi serait présent à cette conférence, de même que Jocelyne Parr, le régente de la colonie en personne, ainsi qu'une jeune humaine star de Y-pop : Ruka Mey. A côté de ces personnalités politiques et artistiques, Svirepyy devait représenter le star-system sportif.


@Saraad

Geronim'om, précisément, se réveilla à la même heure, trois cabanes à côté. Son programme était le même que celui de Svirepyy, mais son humeur un peu moins fraîche : de même que Volonik, il avait passé une nuit agitée. Un cauchemar confus et flou avait précédé son réveil : des gens brûlés, des bruits d'os brisés… Cela ne lui ressemblait pas. Heureusement, la matinée semblait ensoleillée et s'annonçait splendide.

En jetant un oeil par la fenêtre, le greg'om put voir plusieurs personnes aller et venir dans la petite place centrale, qui était déjà agitée malgré l'heure matinale. Certains allaient prendre leur petit déjeuner à la cantine, à droite, et d'autres discutaient tranquillement entre eux, fumant une cigarette entre la place et les grands pins qui se dressaient un peu plus loin, juste avant que le terrain ne plonge en contre-bas.

Un van coloré se trouvait parqué un peu plus à droite, non loin de la cantine : Geronim'om put y apercevoir plusieurs humains qui semblaient étrangement en décalage avec l'ambiance extérieure : stressés, fatigués, ils s'agitaient et téléphonaient, quand ils ne se contentaient pas de charger du matériel dans le van. Au milieu d'eux, assise sur ce qui ressemblait à un grand haut-parleur de concert, se trouvait une adolescente asiatique aux cheveux roses, silencieuse et impassible, le regard baissé vers les pavés. C'était Ruka Mey, la chanteuse fromageologue avec qui Geronim'om partagerait sa conférence, plus tard.


@Zorgune

Zahr Xaroth, lui, était déjà levé depuis longtemps, mais avait simplement fait une petite sieste. Cuisinier de son état, il avait reçu le privilège d'être accepté en stage par d'éminents cuisiniers fromageologues : ses services seraient appréciés, lui avait-on dit, lors de cette semaine de séminaire où les cuistots fromageologues devraient relever le défi d'offrir des plats satisfaisants à des espèces aliens venues de tous horizons alimentaires. Le zustre avait été convoqué dès 5 heures du matin à la cantine de Dorridge, non loin des chalets où dormaient encore les invités, pour s'occuper des petits pains du petit déjeuner. Puis on l'avait laissé se reposer un moment dans la salle de repos du personnel, n'ayant plus besoin de lui.

Maintenant, désormais, un moustachu au visage rougeaud venait de le réveiller en lui secouant le coude.

Cuistot : Eh, Zahr ! Le chef veut te voir.

Le chef, c'était Rémi Duchat, maigre humain hindou doté d'une magnifique fine moustache lustrée, cuisinier respecté parmi la crème des chefs fromageologues. Il se dressait de toute sa hauteur (ce qui lui faisait tout de même vingt centimètres de moins que le zustre), les bras croisés mais le sourire bienveillant.

Duchat : Ah ! Xaroth ! Dites, on vient de nous dire qu'il y a un compatriote à vous, dans le village. Un gros bonnet, général à la retraite, m'a-t-on dit. Un certain Arol Ber, zustre, lui aussi. Il a demandé à ce qu'on lui monte un petit déjeuner à la résidence où il dort, juste un peu plus haut, on te donnera l'adresse. On s'est dit que tu étais le mieux placé pour savoir ce qui lui plairait : choisis donc ce que tu voudras et monte-lui un plateau.

Sur ces mots, il quitta le zustre, étant comme tous les chefs très occupé.


@Faucheur, Antdes et Sverkos

À un quart d'heure d'auto de là s'étendait Sollihull, la capitale. À 7 heures 30, elle fourmillait bien plus que Dorridge, mais la matinée pouvait néanmoins y être qualifiée de calme et paisible.


@Faucheur

Elon Dénège, quant à lui, se réveilla à la même heure que les autres, mais dans un moins grand confort. Il partageait, avec d'autres journalistes, une chambre commune luxueuse mais étriquée à l'Hôtel du Spouffy d'Or, situé au coeur de Solihull, la capitale de la planète. Lui aussi avait cauchemardé, se rêvant poursuivi par des centaines d'ombres. Mais tout cela s'était dissipé maintenant.

Journaliste : Hé ! Dénège !

C'était un journaliste Ginoush, un grand lourdaud sympathique du nom de Ren Zoropapos, voisin de lit de Dénège. Il l'avait rencontré la veille, où tous les journalistes étrangers venus couvrir le Séminaire International sur la Sûreté et la Sécurité avaient été conviés à un grand dîner par les grands journaux locaux. Il boutonnait en ce moment sa chemise.

Zoropapos : Tu te réveilles enfin ? Les deux gratte-papier Bingfishs sont déjà partis. Ils veulent suivre à la trace leur star locale, là, Svirepyy. Il paraît qu'il est célèbre, chez eux. Tu parles d'une couverture équilibrée des évènements !

Et toi, qu'est-ce que tu vas couvrir, aujourd'hui ? T'as pas l'air frais…


@Antdes

Dans la chambre d'en face, Eve Stein fut réveillée par son « mari » de circonstance : Lak Stein s'habillait avec bruit, marmonnant dans sa bouche. Il se retourna en voyant son associée se réveiller.

Lak : Ah, Eve ! Tu es levée… Rmh… J'ai rendez-vous avec notre futur associé à neuf heures au Tonneau Beurré à neuf heures, mais je préfère être sûr d'être prêt… Si nous réussissons, on pourra doubler notre chiffre d'affaires ! Hé hé hé hé !

Ah !… Euhm… Et toi ? Tu sauras te débrouiller pour trouver l'entrepôt ? Pour toi aussi, c'est à neuf heures.


@Sverkos

Trois chambres plus loin, juste avant l'ascenseur, c'est un Auch, Fovican, qui se réveilla. Il n'avait pas mis de réveil et n'avait fait aucun cauchemar, mais quelqu'un frappait à la porte.

Lorsqu'il ouvrit, de sale humeur, une femme de chambre lui sourit, tenant dans ses mains un vêtement plié sur lequel se trouvait une petite note pliée.

Femme de chambre : Bonjour, monsieur Fovican ! C'est Monsieur Favro qui vous envoie ceci. Bonne matinée !

Une fois la porte fermée, Fovican lut la note. Elle était signée du nom de l'homme qui lui avait payé le voyage et la chambre d'hôtel luxueuse où il se trouvait : James Favro.

« Bonjour, Monsieur Fovican.

Veuillez accepter ce vêtement en gage d'amitié. Je tiens à ce que vous soyez présentable pour notre rendez-vous à 9 heures. Je vous rencontrerai dans votre chambre, ce sera plus discret. Le frapperai quatre coups avant d'entrer. J'aurai l'argent avec moi, n'ayez crainte.

James Favro. »


Le vêtement était une sorte de chemise de velours bordeaux au col richement décoré de dorures, adapté pour la physionomie du haut de corps Auch.



- Image par Jonathan Huang -

_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule


Dernière édition par Don-Pancho le Lun 5 Nov - 21:32 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Zorgune
Grands

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2012
Messages: 4 798
Localisation: Dans l'espace ?
Emploi: M'attaquer au staff.
Loisirs: M'attaque au reste.

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:03 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

"Entendu chef, je vous fait ça dans la minute."

 
Il acquiesça et rendit l'équivalent zustre d'un sourire aimable - soit une mimique prédatrice franchement dérangeante mais qui, en comparaison à, disons, un sourire franc, était raisonnablement rassurante - puis se tourna vers les fourneaux. Son stage se déroulait plutôt bien et il était assez heureux d'être là. En tant que cuisinier, il savait pertinemment qu'il n'existait dans la voie lactée que deux espèces majeures ayant fait de l'art culinaire... Eh bien, un art, justement. Les colloges - qui l'avaient formés - et les fromageologues, qui l'avaient acceptés parmi eux et auxquels il faisait en sorte de rendre honneur. La cuisine était un art particulier. D'un côté, chaque race - et même pire, chaque culture - n'avait pas les mêmes gouts. Du reste, la diversité des saveurs était telle que le fait de les mélanger tenait plus du travail d'un peintre cherchant une nuance à tâtons que d'une simple addition arithmétique. 

 
Bref, à son sens, c'était parfaitement passionnant et il était ravis de pouvoir apprendre des plus grands. 

 
Maintenant, s'il était intéressant de travailler pour des étrangers, sur un monde lointain, il était tout aussi plaisant de préparer quelque-chose pour un concitoyen. Même pour... Un militaire. 

 
Un général, pour être exact. Le nom lui disait quelque-chose et... Bah. Maintenant il était cuisiner. Le reste n'avait aucune importance. La seule question utile était de savoir s'il voulait un plat local ou quelque-chose lui rappelant la maison. En partant du principe qu'il s'agissait d'un vieux général retraité, et d'un zustre, culturellement il était sans doute plus probable qu'il vienne ici pour des raisons très pragmatiques - comme ce fameux séminaire. S'il était là pour une raison pragmatique, il était envisageable qu'il n'ait aucun désire d'être déranger par des activités tierce et, par extension...

Va pour un plat zustre. Il se passa quelques minutes puis le charmant alien à quatre bras grimpa tranquillement en direction du lieu où logeait le général, portant un petit plateau de salade de poisson cru avec lamelle de viandes bovines rosées et garniture de fruit. Un "petit déjeuner zustre", en somme.
 

_____________________
Pour la République !
Revenir en haut
Le Faucheur
Expérimenté

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 4 197
Localisation: ici
Emploi: sans-emploi
Loisirs: sans-loisirs

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:28 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Elon émergeait lentement, l’air fatigué et perdu dans ses pensées. Après quelques instant, alors qu’il commençait à se lever avec un léger soupir, il répondit à son collègue.


Elon : Toutes les nuits ne peuvent pas être reposantes j’imagine… *Après une courte pause, Elon se lève et commence à s’habiller* Enfin, si ils tiennent tant que ça à voir leur compatriote, je leur laisse bien volontiers. Chacun veut prêcher pour son église après tout, non ?
Pour tout te dire, j’aimerais avoir une vue d’ensemble de cet évenement. Ce genre d’occasions est assez rare, alors autant en profiter pour prendre la température. J’essaierai d’assister à plusieurs conférences. J’irai au moins à leur conférence sur la protection des populations, mais avant ça, j’aurai tout le loisir de voir ce que ce séminaire a à nous proposer… Mais pas pour ça, mieux vaut ne pas perdre de temps, si tu vois ce que je veux dire… Je n’ai pas l’intention de laisser ces Bingfishs prendre trop d’avance !
_____________________
"Eh bien maintenant on va la tronçonner."

La Nation de L'Ikhbaar
Revenir en haut
Saraad
Nouveaux

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2018
Messages: 58
Localisation: France
Loisirs: Ecrire ici

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 21:02 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Le rêve qu'il avait fait été absolument effroyable. Comment avait il put voir de tel choses ? Il n'avait presque jamais vu de feu dans sa vie et encore moins des gens brûler ! Ne parlons même pas des bruits d'os qui craque. Peut être était ce le mal du pays ? Même s'il n'était pas très dépaysé. Il y avait de la végétation partout autour de lui !


Après s'être correctement habillé et nettoyer, donc en deux pauvres minutes, Geronim'om regarda le paysage à la fenêtre. Son rêve n'était surement pas prémonitoire. Comment tant de souffrance pouvait arriver un si beau jour ? Toutefois il vu quelque choses de plus triste au fin fond de son champ de vision.
Des gens, près d'un van au couleur criarde, marcher un peux partout. Les uns téléphonant les autres chargeant le matériel. Tout ce petit monde était stressé et fatigué, cela ne faisait aucun doute. Au centre de se remue ménage... 
"Mais c'est Ruka Mey !"


Ce petit ménage de souffrance et de fatigue avait déterminé Geronim'om à aider ces pauvres gens, au moins à monter les objets dans le van. C'était ça la grande force de cette espèce, et une de ces faiblesse, une grande empathie pour toute souffrance. Il prévint donc ses gardes du corps, qui était déjà allé mangé car levé à 6 heures, qu'il partait aider ses gens et qu'après il y irait manger. Ces derniers comprirent tout à fait.


C'est donc avec une petite troupe de Greg que Geronim'om se dirige aider Ruka Mey. 
_____________________
Me tapez pas je suis nouveau.
Revenir en haut
Antdes
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2015
Messages: 3 168

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 21:25 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Eve venait de se réveiller, mais elle était déjà concentrée sur sa mission à l’entrepôt. Elle se leva et regarda Lak dans les yeux. 


Eve : Ne t'en fait pas Lak, j'ai toujours su me débrouiller je serais à l'heure. Cependant j'aimerais savoir une chose, si ca tourne mal on se retrouve où ? 
*Après la réponse du Sworks, Eve alla s'habiller. Elle portait une tenue de soirée de couleur sombre dissimulant une tenue de sport au cas où elle devrait fuir pour une raison quelconque* 
Revenir en haut
LolKid
Grands

En ligne

Inscrit le: 26 Juil 2014
Messages: 9 945
Localisation: Région de Belgique
Emploi: Étudiant
Loisirs: Hanter les forums

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 22:09 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Le Sieperseus pris un moment dans son lit pour penser à ce qu'il venait de rêver. Peut être que ses ancêtres lui avaient envoyé un avertissement du danger qui le guettait. Pourtant, il n'était pas le genre de personne à baisser sa garde lorsqu'il n'est pas chez lui. Il décida qu'il allait devoir rester vigilent durant tout le séjour. Il en profita aussi pour avoir une petite pensée pour sa grande famille, à ses voisins, ses camardes. Les seules personnes qu'il appréciait vraiment étaient à des millions d'années lumières de chez lui. Mais ce n'était pas le moment d'avoir ce genre de pensées. Il devait se préparer, prendre de l'énergie pour la journée, et aussi jauger ceux qui allaient l'accompagner durant ce séminaire.

Il prit position devant un miroir, et pris le temps de réajuster son pelage gris qui ne cessait de perdre en vitalité depuis ces dernières années. Il fouilla ensuite ses affaires, afin de trouver des vêtements. Quand il n'était pas sur Xylvanie, où il pouvait montrer aux habitants de la planète son statut de Doyen, il préférait son uniforme de cérémonie d'inquisiteur, et ce jour ne sera pas une exception.

Une fois cela fait, il sortit de sa résidence, et se dirigea vers la cantine, observant autant discrètement que possible les personnes dehors. La nourriture avait intérêt à être bonne.
_____________________
Gentil ou méchant ?
Revenir en haut
Azuran
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2018
Messages: 396

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 22:27 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Alors levée aux aurores de cette nouvelle journée par le petit appareil électronique, l'azurane débutera sa matinée avec un petit déjeuner, quoique alors toujours simplement "vêtue" de sa "peau" d'élastomères et de plaques de polymères. Les plats Fromageologues étaient, pour elle, une première. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle se retrouvera à demander à son assistant personnel électronique la compatibilité de cette nourriture avec sa biologie une bonne dizaine de fois.

Une fois sustentée, la jeune femme coiffera ses cheveux d'un bleu profond, puis s'habillera d'une armure corporelle légère pour les agents extérieurs, bien éloignée des magnifiques robes que les femmes azuranes portent habituellement. Mais, sécurité oblige. Finalement, elle récupérera son arme de poing qu'elle passera à sa cuisse, puis elle rejoindra le spatioport de la planète pile à l'heure pour prendre la navette vers sa nouvelle destination, la conférence de Nigma.
Revenir en haut
jeanjean
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2018
Messages: 232
Localisation: Système Solaire
Emploi: Glandeur
Loisirs: Tuer du rhum et boire des fourmis

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 00:11 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Svirepyy se réveilla de mauvaise humeur, il avait cauchemardé qu’il perdait un duel contre ce Greg’om qu’il avait rencontré la veille. À peine arrivé qu’il s’était retrouvé face à probablement plus fort que lui !
« Bah, ça n’a pas d’importance, il n’aura aucune chance sur le terrain car de nous deux, c’est moi le plus dextre ! »
Le bingfish commença à se préparer après un solide petit déjeuner et quelque exercices physique.
« J’y vais sur mon 31, ou avec mon armure ? Cela ferait de très bonne photo avec l’équipement… quoique… pis à la longue ça ne sera pas très confortable… »
Finalement, Svireppy se décida à porter une tenue décontracté typique de Bingfa, mais avec sa ceinture de behourd sur laquelle était accroché sa célèbre épée à deux mains « Sordemonchemin », en espérant que la sécurité ne fasse pas d’histoire, puis s’apprêta à se rendre en avance à la conférence.
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 7 673
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 00:53 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

@Zorgune

*Le chemin que devait emprunter Zahr Xaroth grimpait: après avoir dépassé deux petites rues, il trouva le petit chemin qu'on lui avait indiqué: il s'agissait d'un escalier de dalles de pierre grimpant parmi les fourrés et les arbres, avant d'arriver à un faux plat: là de dressait une résidence confortable et spacieuse à deux étages, construite sur le bord d'un précipice rocheux qui, si on y tombait, descendait jusqu'à un des lacets de la route descendant les montagnes, loin en contrebas.

Une voiture était garée devant la porte, une belle voiture bleu sombre décapotable très vaste disposant d'un large coffre. Ses proportions étaient étranges: l'avant était à la taille des humains, mais l'arrière était plus grand et plus haut. Sans doute avait-elle été conçue pour que des chauffeurs fromageologues puissent y emmener des passagers d'autres espèces extraterrestres, ce qui, étant donné les 2 mètres de haut du général zustre occupant la villa, n'était pas du luxe. Une route de gravier liait la résidence à la grande route en lacets, plus loin, que Zahr s'était évité de parcourir en prenant le raccourci des escaliers.

Lorsque Zahr sonna à la porte, une longue minute passa avant que le général Arol Ber y paraisse, en robe de chambre. Il tenait un long cigare entre ses doigts, et sursauta en voyant son compatriote.*

Arol Ber: Par les bas de laine d'Alice! Un gars du pays! Et qui… Mh! *Il jeta un coup d'oeil ravi au plateau* …Me sert de la nourriture décente! Je commençais à me demander si j'avais bien fait de venir dans ce trou, mais vous commencez à me faire changer d'avis! Hé hé! Entrez donc. Vous avez bien le temps de discuter un peu?


@Faucheur

*Le Ginoush acquieça en enfilant un veston brun.*

Zoropapos: Yep. Tiens, tu peux toujours jeter un coup d'oeil au programme, j'en ai piqué quelques-uns hier soir.

*Sur ces mots, il jeta deux exemplaires du programme du séminaire sur le lit du mahora. Toute la semaine y était détaillée, mais pour la journée, il n'y avait que cinq évènements de prévus:*

Jean-Michel Joueur a écrit:

– PROGRAMME –

Lundi 7 Marvier



9h30: "Personnalités publiques: comment assurer leur sécurité?"

Avec Ruka Mey (chanteuse fromageologue)Svirepyy Tape Dur (athlète Bingfish), Geronim'om (diplomate greg'om) et Jocelyne Parr (régente de Prostagma).

Lieu: Grande salle de l'hôtel de ville de Solihull


11h30-12h30: "Sécurité informatique: où on est-on après l'affaire Jenny?"

Avec Celesti'ana Piramenté (experte azurane) et Elma Castella (présidente de LU, premier moteur de recherche fromageologue)

Lieu: Institut Tal, sur Nigma. Départ de la navette à 10h00.


12h30-13h30: "Protection des populations: quelles sont les limites à la violence?"

Avec Aor Ber (général de la RTPA retraité), Voloink Jerevar (soldat et inquisiteur retraité xylvanien) et Jean-Marc Durenchon (général fromageologue)

Lieu: Institut Tal, sur Nigma. Départ de la navette à 10h00.


16h30-18h00: "Sécurité privée moderne: les armes et armures du garde du corps moderne"

Conférence et démonstrations autour des derniers équipements et exosquelettes pour hommes de sécurité, par James Favro, patron de Enhance Robotics

Lieu: Institut Tal, sur Nigma. Départ de la navette à 15h00.

BONUS: 21h00-23h00: "Concert de Ruka Mey, chanteuse fromageologue, sur la Scène de la Charente Dorée."

Estrade réservée aux invités du SISS.

Lieu: Charente Dorée, Boulevard Zenti 13, Solihull.





@Saraad

*Alors que le greg'om approchait avec son personnel, l'homme au téléphone, un grand brun stressé et mal rasé qui avait l'air d'abuser de café, mit une main devant le haut-parleur de celui-ci et leva le bras.*

Homme: Hep-hep-hep! Qu'est-ce qu'ils veulent, ceux-là?

*Sa voix était passablement tendue. Derrière lui, Ruka Mey leva le regard vers le greg'om.*

Homme: Vous ne voyez pas que nous sommes stressés? On n'a pas le temps de discuter avec vous, désolé!

*Un autre fromageologue, costaud et tout vêtu de noir et portant des lunettes de soleil, s'interposa.*

Garde du corps: Je regrette, vous ne pouvez approcher mademoiselle Mey ainsi. Elle a eu une semaine très difficile, monsieur, je vais vous demander de la laisser respirer.


@Antdes

*Lak Stein se retourna suite à la question d'Eve, finissant de boutonner sa chemise, l'air de réfléchir, le regard dans le vide.*

Lak Stein: Mh! Tout va bien se passer, voyons… Bon, on va dire le hall d'entrée de l'hôtel. Je devrais avoir fini à 10 heures, le Tonneau Beurré est à 10 minutes d'ici. Bon! Hm, allons prendre le petit déjeuner, veux-tu? Et n'oublie pas: ici, nous sommes monsieur et madame Kersberg. Ok?

*Quelques minutes plus tard, le "couple" descendait dans la grande salle à manger de l'hôtel, où le soleil matinal ne faisait que sublimer les dorures et les lustres. Pendant qu'ils prenaient leur repas, une télévision en hauteur diffusait les dernières nouvelles.

La chaîne était Prostagma TV, l'une des trois chaînes de télévision/holovision diffusées sur la planète avec VLI News et Dermer 6. Cette dernière faisait plus dans le sensationnalisme et l'émotionnel que dans l'information de qualité, mais ce matin-là, Prostagma TV donnait plus ou moins dans le même registre…*

Présentateur: "…C'est donc ainsi que se conclut le communiqué officiel du roi Carnetisu après l'annonce de la formation du triumvirat. Passons au local, à présent: la polémique autour de Ruka Mey ne désenfle pas, après les rumeurs faisant état de messages racistes et homophobes que la chanteuse aurait postés par le passé sur les réseaux sociaux. Malgré le démenti du porte-parole de la jeune fille, nombreux sont les témoignages appuyant les rumeurs, même si rien n'a encore été prouvé. De manière générale, les réponses qu'a données Ruka Mey depuis le début de la polémique ont été jugées peu satisfaisantes, et les modérateurs des réseaux sociaux de la chanteuse ont fort à faire pour nettoyer ses divers comptes des messages haineux y étant postés quotidiennement.

Sport maintenant: l'équipe nationale de Land Volley a gagné son match amical contre les Pabdras, et…"


*Lak Stein finit de boire son café. Il avait mangé vite, et semblait à la fois nerveux et enthousiaste, ayant à peine écoute les nouvelles.*

Lak Stein: Mh! Je crois que je vais déjà partir, ma "chérie". Mieux vaut être en avance qu'en retard, n'est-ce pas? Salut!

*Il se leva, frotta le bout de son museau écailleux sur celui d'Eve, et partit en enfilant son manteau, la laissant plantée là. Il était à peine huit heures.*


@Lolkid

*Le Siesperseus eut tout loisir de prendre son petit déjeuner dans la cantine, après avoir été témoin, de loin, à la scène qui se déroulait entre Geronim'om et les cerbères de Ruka Mey.

Dans la cantine, des aliens de toutes espèces mangeaient et discutaient, observant pour certains les nouvelles diffusées à la télévision, qui présentaient en ce moment le communiqué officiel du roi Carnetisu suite à l'annonce de la formation du triumvirat entre les Auchs, l'Ikhbaar et les kolassiens.

Un Jarzo très loquace parlant fort pointait du doigt l'écran, buvant agressivement de temps à autre une traite du verre de lait de chamelle qu'il tenait à la main. Quelques invités se tenaient autour de lui.*

Jarzo: Et moi je vous dis que ça commence par des alliances économiques, et ça finit en guerre! Vous allez voir. D'ici quelques années, crac.

*Certains de ses interlocuteurs levaient les yeux au ciel, souriant et secouant la tête, tandis que d'autres approuvaient. L'un d'eux, un torfuari grassouillet, se retourna et aperçut Volonik.*

Torfuari: Ah, mais voilà justement un soldat! Monsieur Véronik, il me semble? Venez donc prendre un verre avec nous. Que pensez-vous de tout ça? Moi je dis que ce vieux fou de Kem Erbi se fait du mauvais sang pour rien. Hé hé hé!

Jarzo: Vieux fou toi-même, Ergel! J'ai toujours eu raison dans mes prévisions politiques.


@Azuran

*L'Azurane n'avait pas perdu de temps. Marchant jusqu'à la route, où un vaste et élégant bus à destination du spatioport de Solihull attendait. Automatique, il n'avait pas de chauffeur, et était vide à une exception près: une femme était assise sur un siège, non loin de l'entrée.

C'était une fromageologue d'une quarantaine d'années vêtue de vêtements crème. Son visage était pâle. Ses longs cheveux bruns descendant sur ses épaules s'arrêtaient en une frange assez chaotique devant ses yeux. Elle aurait pu être belle, si elle n'avait pas eu des cernes soulignant son regard distant. Pourtant, elle sourit à Celesti'ana lorsqu'il la vit arriver.*

Elma Castelle: Oh! Je ne suis pas la seule à fuir la foule… Bonjour!… Vous êtes mademoiselle… Piramenté, c'est cela? Mh! Je crains de ne pas avoir pu vous être présentée au dîner d'hier: j'ai été retenue. Mais nous avons une conférence ensemble. Je suis Elma Castelle, directrice de Lu, enchantée. *elle lui tendit une main maigre.* Le bus fait la navette entre la ville et ce patelin, il partira dans les cinq minutes.

@jeanjean

*Svirepyy arriva sur la place pavée, non loin derrière Volonik, voyant comme lui, à quelques mètres, Geronim'om et son personnel tenter d'aider l'équipe de Ruka Mey. Cependant, il fut interrompu dans sa contemplation par un petit Bingfish trapu et barbu: c'était Rez Terempokelemzez, l'un des deux gardes du corps de Svirepyy.*

Rez: Excusez-moi, patron! Vous êtes sûr que c'est bien prudent d'emporter votre quincaillerie avec vous?

*Il pointait l'épée.*

Rez: Pas d'offense, patron, mais je me disais qu'elle pouvait inquiéter les péquenots d'ici!


8 : 00

_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule


Dernière édition par Don-Pancho le Jeu 8 Nov - 18:16 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
LolKid
Grands

En ligne

Inscrit le: 26 Juil 2014
Messages: 9 945
Localisation: Région de Belgique
Emploi: Étudiant
Loisirs: Hanter les forums

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 13:17 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Volonik se figea sur place lorsque le Torfuari l'interpella. Était-il sûr de ce qu'il avait entendu ? Il décida d'aller s'installer à côté de lui, tentant d'afficher un air enjoué.

Volonik: Haha ! Laissez-moi vous dire ce que je pense de cette situation. Vous savez, tout peut être une source de danger dans la vie. Et si on devait s'inquiéter tout cela, tout serait beaucoup plus compliqué. Pour l'instant, je pense que ce Triumirat ne représente aucune danger.

Il plaça son bras par dessus le Torfuari, de manière amicale, puis poursuivit ce qu'il disait.

Volonik: En revanche, il existe des dangers très concrets, et qui ne peuvent mener à rien de bon. Prenons un Xylvanien, par exemple. Vous ne nous connaissez peut être pas pour la plupart, mais il est facile de mettre l'un de mes congénères en rogne. Il suffit par exemple d'insulter ses ancêtres, ou...

Il resserra son emprise autour de la tête du Torfuari, histoire de lui faire bien comprendre qu'il était dans une situation de danger qu'il décrivait, et approcha sa tête de la sienne, prenant un air plus menaçant, et terminant sa phrase sur un ton beaucoup plus menaçant.

Volonik: Lui adresser la parole en prononçant incorrectement son nom.
_____________________
Gentil ou méchant ?
Revenir en haut
Azuran
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2018
Messages: 396

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 14:45 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Quelque peu surprise et prise de court, l'ingénieure approchera pourtant de la femme Fromageologue et lui serrera la main avec toute la prestance requise et attendue de sa race. Le geste n'était pas naturel pour une Azurane, mais elle avait suffisamment étudié les coutumes locales pour savoir quoi faire, et quand le faire. Seul le contact avec les matières plastiques et métalliques de la main de la jeune femme pouvait achever ce tableau de la rencontre entre deux modes de vie : Entre le transhumanisme, et la pureté.

Celesti'ana Liramenté : Celesti'na Liramenté, avec un L. Ravie de faire votre connaissance, madame Castelle. Et, c'est effectivement ce que j'ai cru comprendre. Je suis au moins ravie que les méthodes de transports soient les mêmes que dans nos blanches citées. L'adaptation aux campagnes me fait encore défaut. *Puis, elle termine par un sourire fin et poli*
Revenir en haut
jeanjean
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2018
Messages: 232
Localisation: Système Solaire
Emploi: Glandeur
Loisirs: Tuer du rhum et boire des fourmis

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 21:40 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Svirepyy : Bah, ça servira juste d’accessoire pour les journalistes. Je pourrais de toute façon surement la déposer dans un vestiaire au cas où elle serait gênante ou mal vu.
Et puis, si elle attire trop l’attention, ça sera une bonne chose d’une certaine manière.

*Le bingfish se retourna en direction de la scène entre Geromin’om et les fromageologue et se rapprocha : Svirepyy appréciait beaucoup l’agitation et le bruit, et il était qui plus est curieux de comprendre la raison de tout ce bruit et surtout… il était curieux à propos de ce greg’om.

Svirepyy : Bonjour, il y a un problème ? Besoin d’aide ?
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 7 673
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 23:06 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

@Lolkid

*Le sourire du Torfuari s'effaça un instant, de même que les rires de ses comparses. Il regarda tour à tour la main et le visage de Volonik, le regard nerveux, avant de tenter un sourire diplomatique de toutes ses dents.*

Torfuari: Hé hé! Euh, désolé, maître Siesperseus. Il y a tellement de cultures différentes! J'ignorais qu'il était si grossier d'écorcher un nom en Xylvanie. Mais nous nous en souviendrons! Tenez, vous voyez le professeur Pertot, là-bas?

*Il désignait un alien verdâtre aux grands yeux vitreux, long et maigre, buvant un verre à la paille un peu plus loin.*

Torfuari: C'est un lubukillien. Chez eux, il est très mal vu de s'adresser la parole sans se donner de claque dans le dos. Vous voyez, il y a vraiment de tout. Je ferai attention à ne plus risquer de brouiller votre patronyme, monsieur… Euhm… Monsieur l'ex-inquisiteur.

*À la télévision, au même moment, passait la portion du JT consacrée à Ruka Mey, celle au terme de laquelle Lak Stein, à quelques kilomètres de là, allait quitter son petit déjeuner.*

Torfuari: Mais assez discuté! Heum… Je voulais assister à la conférence sur les personnalités publiques. Je vous laisse!

*Sur ces mots, il quitta la cantine. Un des convives à avoir assisté à la scène, un Gartrock à l'air malin, souriait doucement.*

Gartrock: Je crois que vous lui avez fait une belle peur, monsieur Jerevar. *Il salua soudain d'un signe de tête* Arelas Taüser, enchanté. Je suis patron d'une des plus grandes entreprises de sécurité privée, sur Grakian, ma planète. Je suis là pour la démonstration d'équipements hight-tech de James Favro, cet après-midi, mais je suivrai avec attention votre conférence sur la protection des populations, monsieur Jerevar. Je suppose qu'un ex-inquisiteur comme vous doit tout connaître sur le sujet, tant au niveau de la défense que de… L'attaque. Je me trompe?


@Azuran

*Elma scruta avec attention les yeux de l'Azurane pendant un instant avant de lui rendre son sourire.*

Elma Castelle: Je ne suis pas vraiment une campagnarde non plus, rassurez-vous. Et je suis également satisfaite de ces transports automatiques. C'est tellement plus simple, n'est-ce pas? Pour les véhicules individuels, hélas, mes compatriotes persistent à vouloir les conduire eux-mêmes.

*Elle avait parlé d'une voix douce, agréable à l'oreille. Alors qu'elle prononçait ces mots, une petite alarme se fit entendre près des portes du bus, avant qu'elles ne se referment et que le véhicule ne se mette en mouvement en silence: son moteur était électrique. Elma poursuivit en observant le paysage: si à leur droite il n'y avait qu'un mur rocheux, à leur gauche elles pouvaient contempler la ville et le lac au loin, miroitant sous le soleil du matin.*

Elma Castelle: Il faut dire que mon peuple, les fromageologues, ont une étrange lubie pour le rustique. Vous savez ce que c'est: qui dit fromage dit lait, qui dit lait dit vaches et qui dit vaches dit fermes, boue, sciure, paille. Il y a beaucoup d'occasion ou les humains se privent de technologies magnifiques juste pour avoir les pieds dans l'herbe et des maisons de bois… S'ils savaient ce dont ils se privent!

*Elle tourna à nouveau son regard vers l'Azurane assise à côté d'elle, souriant à nouveau.*

Elma Castelle: Bien sûr, nous ne sommes pas tous ainsi. Moi-même, en tant que présidente d'une entreprise de services technologiques, j'essaie de faire aller mon pays de l'avant et de le tirer de ses rêveries d'un autre âge: il serait bon qu'ils sachent faire autant confiance à la technologie que votre peuple, par exemple. Et je ne suis pas la seule: James Favro, par exemple, patron d'Enhance Robotics, ne cache pas son admiration pour les azurans: il travaille dans les prothèses et les exosquelettes pour enterprises de sécurité, vous l'avez peut-être rencontré à la réception d'hier.

*Appuyant son visage entre le pouce et l'index, elle détourna un instant les yeux de son interlocutrice, regardant la ville qui se rapprochait à mesure que le bus descendait les lacets de la route.*

Elma: Oui, Favro a du nez pour les technologies. Mais pour le reste, c'est un goret.
_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule
Revenir en haut
Antdes
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2015
Messages: 3 168

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 23:42 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Eve, toujours concentrée sur sa mission, a très peut déjeuné. Mais le plus intriguant était l'objet de sa mission dont Lak ne lui avait donné que très peut de détail. Cependant elle n'insista pas plus auprès de lui, elle avait totalement confiance envers son chef et ca ne la concernait que très peut. Quand Lak s'en alla elle lui adressa un regard signifiant "Bonne chance". Peut après le départ de Lak elle quitta également la table et se mit en route vers sa destination. Lak a raison, mieux vaut être en avance qu'en retard, pensa t'elle avec un léger sourir.
Revenir en haut
Azuran
Initiés

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2018
Messages: 396

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 13:41 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Celesti'ana Liramenté : Nos militaires terrestres utilisent encore des conduites manuelles pour leur véhicule. Ce sont bien les seuls, mais, la fonction exige cela, je gage.

Elle écoutait ensuite la Fromaleologue, sans la couper dans ses explications sur la rusticité de son peuple.

Celesti'ana Liramenté : Le progrès maitrisé reste toujours bénéfique. Et, effectivement, j'ai eu l'occasion de faire la rencontre de monsieur Favro lors d'une diner relativement privée. Il semble intéressé par la technologie, comme vous dites, mais aussi un peu... goujat ? Nos méthodes amoureuses et séductives ne doivent pas être les mêmes, éducation oblige.
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 30 624
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:06 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Fovican ne se fit pas prier pour retirer son haut et enfiler celui que la femme de chambre lui avait apporté. Après tout, ce Favro avait raison : il est normal d'être convenablement habillé lors de rendez-vous, d'autant plus avec une personne que l'on ne connait pas. "Il faut que je sois prudent. Je ne le connais pas, et lui me connait trop bien. Dans les films, ça se passe pas toujours bien." pensa-t-il. Une fois cela fait, il alla se regarder dans le miroir de la salle de bain. "Oh, le bas !". Il se rua vers sa valise et prit son plus beau pantalon, l'enfila et retourna devant le miroir ajuster tout cela. Après s'être humidifié la peau, Auch oblige, il retourna s'asseoir sur son lit et se mit à rêvasser sur ce rendez-vous, et ce qu'il pourrait advenir.
_____________________
Revenir en haut
LolKid
Grands

En ligne

Inscrit le: 26 Juil 2014
Messages: 9 945
Localisation: Région de Belgique
Emploi: Étudiant
Loisirs: Hanter les forums

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:48 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Volonik: Mon expérience dans l'inquisition devrait plutôt servir dans les cas particulier, semblables à celui que vous venez d'observer. Je que ce que je vais apporter à ce séminaire prendra plutôt source dans mon expérience en tant que soldat sur le front en période de guerre civile. Mais peut-être y parlerai-je de ces cas particulier. En ce qui concerne les sociétés de sécurité privées, je dois vous avouer que je suis curieux, puisque de telles entités n'existent pas chez moi. J'assisterai sûrement à la conférence de monsieur Javro.

Le Sieperseus décida de commencer à manger, et de continuer à discuter avec le Gartrock. Lorsqu'il eu terminé, il décida qu il était temps de rejoindre le spatioport.
_____________________
Gentil ou méchant ?
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 7 673
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 16:09 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

@Antdes

*L'entrepôt était dans le quartier du spatioport, en direction du lac.

Après avoir pris un taxi – comme les bus, ils n'avaient pas de conducteur – Eve arriva dans la rue où elle avait rendez-vous, transportant dans un sac de toile l'objet que Lak lui avait donné pour qu'elle le vende, selon ses dires, pour 12 000 Lactiens. Il s'agissait d'un petit appareil de la taille d'une paume de main, très lourd pour sa taille, enveloppé dans du papier journal, dont Lak avait refusé de lui révéler la fonction.

Le lieu de rendez-vous était un entrepôt désert portant le numéro 7. L'entrée principale était fermée, mais quelqu'un attendait la swork, adossé dans la ruelle sombre se trouvant entre le mur du brique du bâtiment et de l'entrepôt suivant.

Comme beaucoup d'employés du spatioport, il n'était pas fromageologue: il s'agissait d'un blork, fumant une limace sechée de couleur brune (les moins chères). Voyant Eve arriver, il jeta sa limace à terre, l'écrasa du pied, cracha par-dessus son épaule et s'avança.*

Blork: Vous êtes la dame Stein, mh? Lak nous avais prévenus. Vous êtes en avance, mais nous autres aussi… Alors ça fait rien, je suppose. Venez donc.

*Sortant un trousseau de clés, il ouvrit une porte secondaire dans la ruelle, donnant sur l'entrepôt. L'intérieur était sombre et encombré de caisses, mais la lumière du jour dessinait un carré doré au milieu de la vaste pièce, passant par une fenêtre au plafond. Dans le carré de lumière se trouvait une caisse de bois d'épice violette en guise de table et trois chaises. Sur l'une des chaises se trouvait un Azir à la peau verte, ayant posé sur la caisse de bois un objet emballé dans du tissu.*

Blork: Mam'zelle Stein, je vous présente M'sieur Rancho Pelis. Lui aussi est venu me vendre la même chose que vous. Il s'est annoncé tout récemment, alors on a pas pris la peine de vous prévenir. Maintenant, il va falloir que l'un de vous me convainque que sa marchandise est la meilleure.

*L'Azir fit un sourire mauvais à Eve alors qu'elle s'asseyait.*

Pelis: Enchanté. Je vois que j'ai bien fait de venir en avance, moi aussi. Monsieur, je crois que vos chefs seront plus satisfaits avec mon engin qu'avec l'appareil bricolé que vous propose Lak Stein. De plus, je vous le vends moins cher. Ils vous le proposent à 12 000, vous m'avez dit? Hébien je vous vends le mien pour 10 000. C'est le prix décent de ce petit bijou, sur le marché.

*Retirant le tissu qui le recouvrait, il révéla un joli petit appareil chromé, cylindrique et peu épais, sur le bord duquel étaient percées des prises de toutes sortes permettant d'y brancher une grande variété de câbles et autres ports externes.

Le blork, observant l'Azir d'un air peu impressionné, s'alluma une autre limace séchée en tournant son regard vers Eve, voyant ce qu'elle avait à dire. Ne connaissant pas l'utilité de l'appareil, qui était en outre en un peu moins bon état que celui de l'Azir, elle n'allait pas avoir la tâche facile…*


@Azuran

*À nouveau, Elma scruta le visage de Celesti'ana pendant qu'elle parlait, plissant les yeux lorsqu'elle lui parla de sa rencontre avec James Favro. Elle leva les yeux au ciel et eut un sourire sans joie lorsque l'Azurane finit.*

Elma Castelle: Je crois deviner ce que vous dites. Il vous a invitée à vous ajouter à son tableau de chasse, c'est ça? Vous êtes gentille de ne le traiter que de "goujat". On est entre nous, alors parlons franchement: c'est un porc qui pose ses mains sur tout ce qu'il peut. J'espère que vous l'avez envoyé promener… C'est ce que j'ai fait moi. Je suis aussi passée par là, vous savez… C'était il y a quelques années, avant que j'apprenne à le connaître. Malheureusement, il y a des minettes impressionnables qui n'ont pas eu ce caractère. Un quadragénaire grisonnant et milliardaire, vous comprenez… Ça les fait rêver.

Par contre, ne croyez pas que c'est là la manière normale d'avoir des relations homme-femme chez les fromageologues. La plupart des gens sont mieux éduqués… Vous êtes tombée sur un des pires. Favro a souvent été accusé de harcèlement par le passé, et a déjà essuyé quelques procès à ce sujet. Mais il les a tous gagnés et joue les accusés à tort. L'avantage d'avoir un compte en banque bien fourni, je suppose…

*Le bus s'était engagé dans la ville de Solihull après avoir traversé quelques champs. Très vite, ils furent entourés de buildings et d'une circulation dense, passant assez brusquement d'une ambiance de campagne à une métropole active.*

Elma Castelle: Mais assez parlé de tout ça. On va bientôt partir pour la Lune et, comme Favro n'a son petit talk-show que cet après-midi, nous n'aurons pas besoin de croiser ce pénible personnage… D'ailleurs, nous arrivons.

*Alors qu'elle disait ces mots, le bus s'arrêta devant le vaste et élégant hall d'entrée du spatioport. Ils allaient pouvoir se diriger vers les navettes.

Un ou deux journalistes fromageologues, dehors, attendaient poliment que les deux femmes sortent pour prendre des photographies. Très polis, ils n'importunèrent pas les deux dames lorsqu'elles descendirent du bus, saluant de la tête lorsque Elma leur fit coucou de la main en souriant pour la photo.

Après une dizaine de minutes, elles arrivèrent dans une salle d'attente avec vue sur le tarmac, où les navettes étaient lentement déplacées vers leurs pistes et lieux d'embarquement respectifs, s'asseyant dans de confortables fauteuils.*

Elma: Au fait, j'y pense: si Favro vous a importunée, n'hésitez pas à porter plainte. C'est la première fois, je crois, qu'il tente sa chance avec une étrangère… Ce serait peut-être l'occasion d'enfin le faire tomber, à condition d'avoir une preuve.

*Au même moment, neuf heures sonnèrent au coucou fromageologue le plus proche.*


9 : 00




@sverkos

*Favro était visiblement un homme ponctuel. À neuf heures pile, Fovican entendit à la porte de sa chambre quatre coups réguliers. Accourant à la porte, il y vit apparaître un homme grand en costume d'une quarantaine d'années, le regard fier, présentant bien, légèrement grisonnant, et portant à la main une valise noire. Ses vêtements, plus sobres que ceux de Fovican, étaient taillés sur mesure dans des tissus luxueux. Cependant, il avait les traits un peu tirés et semblait de sale humeur.*

James Favro: …Oh! Vous m'avez entendu? Bon, très bien, monsieur Fovican, liquidons rapidement l'affaire.

*Sans demander la permission ni dire bonjour, il entra dans la chambre du Auch, cherchant du regard une table et une chaise.*

James Favro: Bon! J'aimerais voir le bras, je vous prie. Rhm! *Il se frotta les yeux avec le pouce et l'index* Pardonnez ma fatigue, j'ai eu une soirée désagréable hier soir.


@Lolkid

*Le Gatrock, Arelas, avait visiblement trouvé Volonik sympathique, puisqu'il l'accompagna, alors que neuf heures sonnaient, vers l'arrêt du bus autonome qui allait les amener au spatioport. Une dizaine de personnes se trouvait là lorsque le bus arriva.*

Arelas: Charmant petit village, n'est-ce pas? Il sera sans doute un peu moins tranquille d'ici quelques mois. Un de ces fromageologues m'a parlé d'un chantier, plus haut dans la montagne: il paraît qu'ils creuses des mines pour en extraire des ressources, mais que l'exploitation n'a pas encore commencé.

*Il tourna le regard vers la mine silencieuse du Siesperseus et sourit.*

Arelas: Désolé, je vous ennuie avec mes discours d'office du tourisme! Je me demande bien ce qui pourrait amuser un général xylvanien à la retraite. Ne vous vient-il jamais l'envie de reprendre du service? D'affronter à nouveau du danger, de l'imprévu? Qui sait, peut-être y a-t-il des vilains terroristes fromageologues dans ces bois, prêts à en découdre!

*Il dit cela sur un ton qui ne laissait pas vraiment deviner s'il blaguait ou pas, observant les bois de pins au tronc bleu, tout autour, avant de monter dans le bus qui se remplissait.*

@jeanjean et Saraad

*Comme l'heure avançait, le manager de Ruka Mey ne laissa pas Svirepyy et Geronim'om l'importuner. D'un geste stressé, il leur fit signe de s'éloigner.*

Manager: Bon, du balai! On voit que vous n'avez pas une chanteuse au bord de la dépression nerveuse sur les bras… Un chanteuse qui doit faire un concert ce soir devant des milliers de personnes… D'ailleurs on doit partir, l'heure tourne. Pour vous aussi d'ailleurs. 'Feriez mieux de prendre le bus au lieu d'être dans mes pattes. *Il se tourna vers la petite dizaine de personnes tout autour qui avait fini de charger les dernières choses dans leur van.* C'est bon, les gars? Alors on y va. Janine! Embarque Ruka, on part.

*Ruka Mey jeta un dernier regard silencieux au greg'om et au Bingfish. Elle était trop loin pour avoir distingué grand-chose aux vociférations de son chef, mais les avait observés en silence. Une femme vint lui apporter un café froid et la fit lever pour embarquer dans le van, lui murmurant quelques mots.

Très vite, toute l'équipe embarqua dans le véhicule qui démarra et partit sur la route, passant devant le bus qui, se remplissant d'invités aux différentes conférences, n'avait pas encore démarré.*


@Zorgune

*Après avoir discuté autour d'un verre avec le général Arol Ber, Zahr put redescendre à la cantine. Là, le chef Duchat, légèrement irrité par son retard, lui ordonna de se préparer à prendre le car pour la capitale: il allait rejoindre une équipe de cuisinier chargée de préparer un buffet à l'hôtel de ville, pour après la conférence sur la protection des personnalités privées. Après quelques minutes d'agitation, le zustre et cinq autres cuistots embarquèrent dans un élégant camion, se dirigeant vers l'hôtel de ville.*
_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 30 624
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 16:19 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Fovican : Héhéhé, je vois bien quel genre oui... Si vous avez besoin, les toilettes sont par là.

*Il indiqua une porte entrouverte donnant sur la salle de bain de la suite, pensant à une soirée alcoolisée, ce qui se fait régulièrement en EIA autant chez les classes populaires qu'aisées. Seul le type d'alcool change, en général. Il se dirigea ensuite derrière le lit, où se trouvait sa valise, et en sortit le bras mécanique pour lequel il était venu. Il chercha du regard également une sorte de machette, qu'il avait amené par précaution, et le mit sous un vêtement afin qu'il soit à portée pour lui mais caché pour Favro. Une fois fait, il amena le membre avec un sourire triomphal sur la table centrale de l'appartement.*

Fovican : Alors, qu'en ferez-vous ?
_____________________
Revenir en haut
LolKid
Grands

En ligne

Inscrit le: 26 Juil 2014
Messages: 9 945
Localisation: Région de Belgique
Emploi: Étudiant
Loisirs: Hanter les forums

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 21:13 (2018)    Sujet du message: Causalité Répondre en citant

Encore une fois, Volonik se senti presque insulté par la dernière phrase prononcée par Arelas. Cependant, se rendant bien compte de la situation dans laquelle il était, il décida d'éviter de débuter un conflit. Après tout, ce chef d'entreprise pourrait s'avérer utile par la suite, autant profiter du fait qu'il semble l'apprécier. Il lui répondit sur un ton similaire au sien.

Volonik: Je ne suis pas sûr que le gouvernement local accepterait mes méthodes, et puis, même rémunéré, je n'irai pas faire le ménage chez un étranger. Et puis, concernant mes années de service, j'ai décidé de m'arrêter alors que j'allais pouvoir accéder à un poste d'officier parce que je me suis rendu compte que je n'aurais jamais revu de l'action. Dans l'Inquisition, j'en ai vu, du danger et de l'imprévu. C'était mon quotidien, et je n'ai aucun regret de cette époque. Mais j'ai fini par apprécier la vie plus calme au sein de la communauté, une fois avoir gagné la possibilité de m'installer avec ma famille sur Xylvanie. Pour nous, c'est un grand privilège, vu les conditions pour en arriver là.
_____________________
Gentil ou méchant ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:59 (2018)    Sujet du message: Causalité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Le jeu -> Serveurs secondaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com