Call Of Galaxy Index du Forum
Call Of Galaxy
Forum de RP/jeu de gestion de science-fiction, avec des gâteaux
 
Call Of Galaxy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Destins croisés ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Temple -> Temple des légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adrore
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 3 055

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 20:06 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Petit post anti puuuuuuuuuuuuuubeeeeuuuzuhhhqhhhf
_____________________
Revenir en haut
Adrore
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 3 055

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 20:23 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

Destins croisés

Préface

Bien bien bien... Donc, destins croisés est en fait un concept tout con mais dont j'avais envie depuis longtemps : un livre mettant en scène mes personages de RP. La particularité est qu'il est construit comme le film "Cloud Atlas" (que je recomande à ceux qui ne l'ont pas vu). Ça va donc être un assemblage de plusieurs nouvelles liées entre elles et dont chacune illustre un personage. Sans plus attendre, chapitre 1 !
_____________________
Revenir en haut
Adrore
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 3 055

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 23:03 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

Chapitre 1

Un homme admirait le monde. Mais ce qu'il voyait n'avait rien d'admirable : crasse, violence... Bien sur, tous les mondes ont été comme cela, mais il y avait aussi un certain réconfort, une beauté qui inspirait la joie de vivre... Il décida alors de s'évader de ce monde. Bien sur, il ne pouvait pas le faire réellement, alors, il eu l'idée de se créer de nouvelles vies. Des personnages emprunts de lui même mais qui auraient les aventures que sa vie morne ne lui offrirait jamais. Cet homme est l'auteur de ce récit et voici le premier de ces personnages : Edward Mac Alister.

La brume tombait sur la vieille ville de Londres. C'était ce genre de brume caractéristique de son siècle, saturée par la fumée et la puanteur nauséabonde des usines. Une brume qui, malgré sa couleur, rappelait le charbon. Le charbon, la seule pierre dans laquelle on arrivait à se noyer en ce temps là. Du charbon partout, partout ! Les murs en prenaient la couleur, la brume en prenait l'odeur et même le cœur des hommes n'était plus fait que de charbon.

Et pourtant, lorsqu'on arrivait à se hisser au dessus de la fumée, un spectacle magnifique s’offrait : Un monde en pleine évolution. Un monde où la science prenait place et relevait ce monde qui devenait trop vieux. Et, ce qu'il y avait de bien avec le charbon, c'est qu'il était capable de donner naissances à de gigantesques brasiers. L'un d'entre eux s’appelait le "Palais du peuple", au 41 baker street. Là bas, le cœur des passants s'illuminait pour toute une soirée rythmée par des rires gras et des chopes d'une boisson nommée communément bière, bien que ça n'aie de bière que le nom. Le seul moment de la soirée où tous les habitués s’accordaient à faire le silence était lorsque homme arrivait sur la scène.

Alors que sur la grande scène s'étaient relayés des jongleurs et des chanteurs tous médiocres, cet homme là était différent. Il semblait être, jusque dans sons moindre muscle, né pour cette scène qui, elle, jusque dans sa moindre fibre de bois, semblait avoir été façonnée pour lui. Sa jambe boiteuse la caressait doucement alors que sa cane lui donnait de petits acoups et sa grande cape noire brisait la joie ambiante de la salle. Il s’avança lentement et s'assis au centre de la scène avant de dévoiler un visage sévère et vieillit. Sa voix résonna alors dans toute la pièce, parfaitement audible bien que tintée par l'age.

- Lequel de ces braves ne me crains pas ?

Tous les soirs il posait la même question et, tous les soirs, au moins un badaud répondait. Son visage esquissait alors un sourire cruel tout en demandant à ce qu'il approche.

- Regarde moi dans les yeux !

Ordonnait-il, plus convaincant qu'un général. Jamais aucun ne lui avait désobéi, commettant tous la même erreur. Ils se sentaient alors tomber, tomber.... Encore et toujours tomber. Ils étaient désormais entre les griffes d'un pervers qui allait s’adonner à son jeu préféré : ridiculiser sa pauvre victime devant son public friand. Il avait tout fait, de la banale transformation en poule à la très spectaculaire annihilation pure et simple de la douleur. Le public était content et il donnait de l'argent. Après tout, c'était tout de même le but premier du spectacle. Pourtant, ce brave là était différent.

Enfin, si on pouvait appeler "ça" un brave. Il empestait la propreté et les bonnes manières de la noblesse anglaise. Pourtant, il eu le réflexe quasi immédiat de détourner le regard face à l'homme, évitant alors une erreur bien fatale. Il déclama finalement d'une voix fluette :

- Je suis en envoyé de sa majesté et demande à pouvoir parler avec vous en privé.

Le vieil homme était fou de rage et agrippa le jeune homme par le poignet pour le tirer hors de scène. Il finit finalement par l’emmener dans une pièce qu'on aurait associé à une loge. Son visage déjà sérieux et sévère à la base était de plus animé par la colère des hommes coupés dans leur élan. Il finit par demander à son "invité" comment il devait l’appeler.

- je suis le lord becket, membre du gouvernement de sa majesté.

Le vieil homme, en entendant ces mots, réprima un rire amusé avant de reprendre.

- Et que veux sa majesté à un saltimbanque tel que moi ?

- Nous savons que vous êtes bien plus que ça... La famille Mac Alister était une grande famille...

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le vieil homme éclata de rage.

- Si vous venez pour mon passé, allez vous en, je ne dois rien à la reine et, dieu merci, elle ne me dois rien.

- Sachez, monsieur, que si je suis là, ce n'est pas pour votre passé mais pour l'avenir, celui de l'empire ! De toute façon, si vous ne venez pas, ces messieurs de Scotland Yard seront avertis de vos "activités artistiques". Sur ce...

Et ainsi, le lord parti, abandonnant le vieil Edward Mac Alister.
_____________________
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 6 971
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 22:18 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

Sympa comme prologue, mais on ne sait pas encore grand-chose...

Donc, suite!
_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule
Revenir en haut
Adrore
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 3 055

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 09:36 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

Pas avant deux mois très cher, pas avant deux mois
_____________________
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 29 662
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 10:24 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

Ton record en fic c'est quoi, trois chapitres ?
_____________________
Revenir en haut
Adrore
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 3 055

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 12:01 (2015)    Sujet du message: Destins croisés Répondre en citant

non, deux, et j'en suis fier
_____________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:38 (2017)    Sujet du message: Destins croisés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Temple -> Temple des légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com