Call Of Galaxy Index du Forum
Call Of Galaxy
Forum de RP/jeu de gestion de science-fiction, avec des gâteaux
 
Call Of Galaxy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Custom story] Hécatonchire ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Temple -> Temple des légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hyion
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 617
Localisation: Entre mon siège et mon écran
Emploi: Développeur web, orienté front-end ! %D
Loisirs: Le dessin et le codage 8D

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 17:11 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Hécatonchire

EDIT : La nouvelle version est disponible en-dessous. Je laisse celle-ci juste pour le plaisir de lire.


UN : L’Hécatonchire se réveille et se présente

Dans le vide de l’espace, errait, sans raison apparente, une créature blanche. La lumière de l’étoile à proximité relative la rendait assez visible, mais pouvait aisément être confondue avec une étoile distante. Cette créature était recroquevillée en position de fœtale et semblait immobile. Elle était faite d’un exosquelette composé d’une tête, d’un corps, de deux bras, de deux jambes et d’une longue queue. Cette queue de plus de six fois la taille de la créature, était composée d’un millier de petites parties semblables à des os d’une colonne vertébrale. Ses membres étaient assez fins et les articulations étaient pourvues d’épieux acérés. Dans son dos se trouvaient des épieux sur lesquels se trouvent des dessins, épieux aussi présent à l’arrière du crâne de la créature. Au bout de ces membres se trouvaient des griffes effrayantes.

La créature se déplia lentement pour révéler un corps très humanoïde, mais cependant bien loin d’un humain classique. Les peintures se reproduisaient sur son torse mais n’avaient pas signification flagrante. La bête blanche leva la tête vers ce qui lui semblait le bas de l’étoile, c’était tellement difficile à dire dans l’espace si vide où, en apesanteur, il n’y avait rien pour repérer le haut du bas, la gauche de la droite. Elle fixa un point au loin qu’elle avait repéré avec sa vue perçante et ce point se rapprochait.

Le point se fit de plus en plus gros et se forma en un rectangle métallique qui vint frapper à toute vitesse la créature qui s’encastra dedans sans préavis et la pièce de métal continua son chemin comme si de rien n’était. La créature blanche lutta contre la force dégagée par le mouvement, mais ne parvint pas à s’extraire du morceau de métal.

Soudain, le métal ralentit de manière significative en offrant un spectacle hallucinant de lumières bleues et rouges. La créature parvint enfin à se dégager et regarda le morceau de métal défoncé s’éloigner à mesure que l’inertie spatiale le faisait partir dans la direction opposée. Il pouvait alors voir que la pièce de métal était en fait un vaisseau. Un vaisseau découpé à la va-vite et pas très beau et rutilant, mais efficace dans ses déplacements. À cette vue, la bête sourit et activa des propulsions dorsales afin d’arrêter de s’éloigner et de revenir vers le vaisseau. Il contourna la plaque défoncée et vint s’accrocher délicatement sur l’échelle située à côté des vitres du poste de pilotage. Le pare-brise ne permettait pas de voir à l’intérieur, mais la créature savait que les personnes présentes à l’intérieur le regardaient, lui. Il posa un doigt sur la vitre avant que celle-ci ne se rende plus transparente. La chose blanche pu remarquer qu’il y avait dix créatures de deux types différents dans le poste de pilotage. Huit étaient constituées d’un corps, d’une tête, de deux bras et deux jambes sans exosquelette, d’une couleur saumon, avec une tenue chaudement portée, avec des poils plus ou moins longs sur le dessus du crâne. Cinq parmi ces huit avaient des formes plus rondes et fines.

Les deux dernières créatures étaient constituées pareillement, mais avec pas mal de différence. La première était leur taille, de presque 50% de plus que les couleur-saumon. Ils avaient la peau bleue et un corps plus svelte et élancé. Leurs tentacules ancrées sur l’occiput étaient noires et retombaient jusqu’au niveau de leurs fesses. Leurs yeux tout noir ne laissaient pas voir où exactement se portait leur regard, mais un être avisé pouvait essayer de deviner. Enfin, ils avaient des trous tout au long de la gorge jusqu’au milieu du torse qui s’agitaient à la mesure de leur respiration.

Toutes ces personnes observaient la créature blanche bien visible à l’extérieur et se posaient tout un tas de question, dont la plus récurrente était : « Comment faisait-elle pour vivre ainsi dans l’espace ? » Elles se consultaient et s’inquiétaient rapidement sur la nature de la découverte. Il y en a même une qui se plaça les mains de chaque côté du crâne et qui se pencha en arrière la bouche grande ouverte.

La bête détacha son attention du poste de pilotage pour aller parcourir tout le flanc du vaisseau, s’accrochant à ce qu’elle pouvait pour ne pas partir dans l’espace. Elle arriva près d’un SAS au moment où celui-ci s’ouvrit en projetant une de ces créatures couleur saumon dans le vide. La créature blanche l’attrapa et l’attira avec elle dans le passage ouvert du vaisseau. Et ainsi se referma son SAS.

L’homme qui était en fait sorti pour aller la chercher se dégagea de l’emprise de la créature blanche et recula de quelques pas en titubant dans sa combinaison en métal. Il se redressa et s’épousseta machinalement avant de déclarer :

- Eh bien ! On peut dire que… je n’sais pas, mais on peut le dire.

La créature blanche le regarda avec la tête penchée sur le côté brièvement avant de se déplacer par lévitation plus loin dans le vaisseau, ce qui ne manqua pas de faire vociférer l’homme :

- Eh ! C’est ça ! Fais comme chez toi ! Je te rappelle que… bah t’es pas chez toi !

La bête se stoppa pour regarder à nouveau l’homme à la combinaison de sortie. Ce dernier allait ajouter quelque chose lorsque l’autre côté du SAS s’ouvrit sur quatre personnes armées de fusils de diverses tailles. Le premier était tout petit, à peine plus grand que le poing qui le tenait ; il était terminé par une pointe. Le deuxième était un peu plus gros et nécessitait déjà deux mains pour la manipulation correcte ; sur son flanc se trouvait une partie circulaire qui tournait. Le troisième était encore plus gros, il nécessitait que les deux mains soient disjointes pour le manipuler ; la prise sous le canon laissait penser à un fusil mitrailleur. Le dernier était le plus gros des quatre ; il avait une partie qui remontait jusqu’à l’épaule du manipulateur. Les quatre gardes du vaisseau crièrent alors en chœur :

- Plus un geste !

La bête les regarda alors sans montrer aucun signe d’agressivité. Une autre personne avait décidé de se frayer un chemin entre les gardes et rampa jusque devant la créature tout en se relevant, afin de se placer comme bouclier devant elle. Elle dit d’une voix aiguë et autoritaire :

- Arrêtez ! Vous allez lui faire peur !

Puis, se retournant vers la bête blanche :

- Bienvenue à bord du Vipère, noble extraterrestre, je me nomme Agia Sophia. Pourrait-on connaître votre nom ?

L’homme dans la combinaison s’esclaffa alors :

- Et tu crois vraiment qu’il va te répondre ? Je suis sûr qu’il n’a rien pigé du tout à ton charabia ! Il m’est d’avis qu’on n’aurait pas dû le faire entrer si facilement ? T’as vu un peu le bestiau ? Mate sa queue, c’est pas une arme de…
- Arrête ça ! L’interrompit en hurlant la créature à la peau couleur saumon. Il n’a peut-être rien compris, mais… mais… Rah ! Quel crétin tu fais !

Sur ces mots, le frêle être aux courbes prononcées repartit par là où elle était venue en émettant quelque chose ressemblant fortement à des sanglots.

Ѩ


Quelques minutes plus tard, une petite équipe de ce qui s’étaient présentés comme des humains et des Nussuls était réunie autour d’une table avec en son bout la créature blanche qu’ils avaient réussi à faire s’asseoir. Ils lui avaient donné un traducteur automatique qui connaissait plus de 450 langues avec 300 patois locaux, mais aucune langue ne pouvait correspondre au mutisme de la bête. À croire que celle-ci refusait de communiquer avec qui que ce soit. Un débat s’était lancé sur le séjour de l’étrange être blanc à bord du Vipère. Une humaine prit la parole :

- Vous ne vous rendez pas compte de la chance que l’on a de peut-être tomber sur une nouvelle espèce extraterrestre ?
- Certes, enchaîna un humain à la peau étrangement sombre, proche d’un marron, mais on ne sait rien du tout de cette créature, justement, et il se pourrait qu’elle nous nuise.
- Ah ouais ? Déclara la première femme. Il n’a montré aucun signe d’agressivité jusqu’alors, penses-tu vraiment qu’il pourrait l’être dans le futur ? De toute manière, on n’en sait rien.
- Moi je dis, du moment qu’il est bon au pieu, on le garde… Soupira une jeune humaine à la peau très pâle et des points orange sur le visage.
- Je m’en méfie, embraya le peau-sombre en pointant du doigt sa collègue.
- Rah ! Vous allez me rendre folle ! Avoua la femme aux cheveux noirs qui avait lancé le débat en se tenant la tête en arrière avec ses deux mains derrière et les bras le long du visage.
- Vous vous inquiétez trop, on verra, trancha la rousse, les bras croisés, il a l’air sympa, ce… ce… Il lui faudrait un nom !

Un moment de silence s’installa alors. Apparemment, tous, même le Nussul qui ne disait mot, se mirent à réfléchir à un nom pour la créature. C’est alors que celle-ci brisa le silence en prenant la parole pendant un bref moment :

- Hécatonchire…


Voici le premier chapitre de mon histoire qui, je l’espère, vous plaira. Je sais que la fin de ce chapitre est un peu bancale, mais il semblerait que je ne sois pas bon en introductions… ._.
Vous pouvez poster à la suite de ce message, j’éditerai le premier afin d’y poster la suite.

_____________________


, élu meilleur smiley de CoG par toute la communauté des Ions positifs et négatifs !


Dernière édition par Hyion le Jeu 25 Oct - 17:49 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 6 971
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 20:50 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Ben c'est encore bien écrit tout ça (mis à part une ou deux fautes de concordance de temps et des phrases qui sonnent parfois bizarre pour une raison qui m'échappe, mais c'est des détails techniques ).

Sinon, je ne suis pas spécialement fan de l'ambiance (la première réplique du premier humain me rappelle H2G2, ça j'aime bien par contre ), mais c'est aussi qu'une question de goûts.
_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule
Revenir en haut
Daramos
Elu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2011
Messages: 11 776
Localisation: Dans ton col.
Emploi: écrivain en devenir *tousse*
Loisirs: CoG :sisi:

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 21:17 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

moi j'aime plutot bien
_____________________
"Le temps, c'est d'l'argent!"
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 29 662
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 17:47 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

C'est pas mal du tout. En attendant l'histoire, cela s'annonce tout de même bien
_____________________
Revenir en haut
DarkOrion
Expérimenté

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2011
Messages: 7 380
Localisation: Dans le trou du cul de la galaxie
Emploi: Mangeur d'ET
Loisirs: Chasse au commodore

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 17:57 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

On a trouvé un nouvel excellent roleplayiste ! :-)
_____________________
La lumière allant plus vite que le son, certaines personnes paraissent brillantes jusqu'à qu'elles ouvrent leur bouche.
------
"Que les Divinités vous soient propices"
http://call-of-galaxy.xooit.fr/t188-L-Empire-Infini-Orion.htm#p84505
Revenir en haut
Hyion
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 617
Localisation: Entre mon siège et mon écran
Emploi: Développeur web, orienté front-end ! %D
Loisirs: Le dessin et le codage 8D

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 17:47 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Alors... Malgré le fait que vous aimiez bien, moi, ce n'était plus le cas, je me retrouvais vite dans l'impasse à cause du caractère de la créature... Si bien que j'ai décidé de recommencer l'histoire. Le chapitre 1 que vous avez lu sera mit en spoiler pour éviter les confusions.

Voici donc la nouvelle version du chapitre 1 d'Hécatonchire. Attention, y'a pas de rapport presque avec la version précédente !





UN : Un braquage, un soir.

Sur la planète E.C.W 6, dans une relativement petite ville à côté de la capitale Washington 3, un petit être se situe dans un bruyant réfectoire d’un des énormes bâtiments qui composent l’agglomération. Cet être, assis seul à une table, est constitué d’une tête, d’un corps, de deux bras et de deux jambes rosâtres légèrement hâlés, ainsi qu’une longue queue osseuse constituée d’anneaux similaires à une colonne vertébrale. Il sirotait tranquillement une boisson par une paille en plastique rouge et blanche, décorée d’un petit parasol rouge. Le breuvage blanc remontait lentement dans la paille pour être aspiré par la petite bouche de la créature afin de lui étancher la soif.

La main gauche appuyée contre sa joue, le regard violacé et la bouche tordue qui aspirait toujours la boisson, l’individu semblait pensif, distrait et absent. D’un geste assez vif de l’autre main, il remit en place une mèche de cheveux violets et alla jusqu’à recoiffer l’arrière de son crâne. Il prenait son temps pour boire son breuvage. Il avait du temps.
Oui, beaucoup de temps.

Le réfectoire dans lequel il se trouvait s’était entiché d’une ambiance très festive, comme tous les uradis soirs à cette heure. Il y avait de nombreux fêtards qui célébraient tout et n’importe quoi ; ils faisaient la fête, en somme. Mais la créature présentée ci-dessus était à part. Elle ne semblait pas s’amuser, comme si elle était venue là par obligation, en quelque sorte. Elle ne s’intéressait pas du tout à ce qu’il se passait dans la salle et ne prêtait pas attention aux divers bruits peu engageant que l’on entendait. Il ne semblait pas non plus ennuyé par l’odeur d’alcool et de vomi qui agressait les narines.

C’est alors que trois extra-terrestres habillés comme des mafieux des années 2000 pénétrèrent dans le bar. L’un d’eux était une vraie masse, sa tenue le serrait visiblement et son visage était buriné pour faire peur, avec une mâchoire inférieure luisant de bave légèrement en avant. Les deux autres, de taille plus ordinaire, semblaient cacher quelque chose sous leurs habits.
Ce quelque chose, c’était des armes.

Dès que ces trois personnes eurent passé la moitié du bar, les deux plus petits sortirent une mitrailleuse lourde chacun et le gros enleva son costume pour révéler une musculature presque impossible, même pour un extra-terrestre. Les deux créatures armées tirèrent alors en l’air pour obtenir l’attention de tout le monde. Les projectiles traversèrent le plafond comme dans du beurre. C’est alors que le plus grand des deux aliens de taille moyenne prit la parole :

- Votre attention s’il vous plait, nous allons braquer ce bar et vous allez gentiment nous laisser faire, je vous promets qu’il ne vous arrivera rien, héhé.

Celui qui sirotait son liquide blanchâtre il y a peu s’était caché sous la table, à l’abri des regards des braqueurs. Pourquoi ces gens-là s’en prenaient à ce modeste bar ? La réponse fut donnée lorsque le tenancier arriva dans la salle. Le deuxième braqueur s’exclama :

- Ah ! Voilà celui qu’on attendait ! Tu sais pourquoi on est là, non ? Files-nous tout le pognon que tu Lui dois et on se tirera sans faire d’histoire. Nous n’aimons pas avoir recours à la violence alors aboule ton fric, sangsue !

Le tenancier, tout tremblant, répondit alors, avec tout le courage qu’il lui restait :

- Ici, on ne paie que par carte bancaire, je n’ai donc pas d’argent à vous donner. En revanche, si vous avez un compte sur lequel je peux transférer, je verrai ce que je peux faire pour vous.

Les clients du bar souhaitèrent de tout leur cœur que ces horribles personnes s’en aillent au plus vite. Un des braqueurs vint se placer derrière le comptoir après avoir donné un violent coup de pied au tenancier. Il pianota quelque chose sur l’ordinateur qui était présent à cet endroit puis s’adressa à ses deux compagnons :

- Je vais transférer sur Le compte. Tenez-les à l’œil. Eh, sangsue, le code de passe.

Le tenancier se releva difficilement mais dignement, nota le code sur un bout de papier et le tendit au braqueur qui s’en saisit violemment. Mais au moment de taper le code, il entendit les sirènes de milice extra-terrestre non loin. Frappant sur le comptoir, le braqueur en oublia de taper le code. Il vociféra :

- Quel est le gros con qui a appelé les poulets ? Xio, rafale d’exemple.

C’est alors que le deuxième individu commença à vider son chargeur sur la foule du bar, faisant de très nombreux décès et quelques blessés plus ou moins graves. L’extra-terrestre à la longue queue était toujours caché, mais son gémissement de terreur trahit sa position. Le plus gros des braqueurs vient l’extirper n’importe comment de sa cachette en affirmant tranquillement :

- Otage, huhu.
- Pas faux, le gros, confirma celui qui avait tiré, on peut toujours le garder comme otage, celui-là, yéhé.

D’habitude, le jeune xéno n’aurait jamais tenté quelque chose d’aussi absurde, mais la pression sur ses bras par le gros extra-terrestre lui faisaient tellement mal qu’il se débattit. Tellement fort qu’il asséna un coup de pied en pleine figure du braqueur qui avait ouvert le feu dans la foule. Celui-ci tomba à la renverse, sonné par ce coup inattendu. L’énorme créature, pour le punir, lui claqua le visage contre le comptoir. Pas trop fort, pour ne pas le tuer, mais assez pour lui ouvrir une plaie.

- Otage ! Répéta la montagne de muscles.

Quelque chose retint l’attention du deuxième malfrat encore debout derrière le comptoir. Il ajuste ses lunettes noires et s’écria :

- Regarde, Golgotha, il ne saigne pas !

En effet, tout ce que le petit avait étaient la trace à demi-enfoncée d’une fourchette qui trainait sur le bar à ce moment-là. La brute leva le garçon à la longue queue, comme s’il s’apprêtait à utiliser toute sa force pour prouver quelque chose, mais son camarade l’arrêta :

- Stop ! J’ai une meilleure idée que de répandre sa cervelle sur le comptoir. On va le vendre au marché noir !
- Marché noir, hihi !
- Allez, on se tire !

Sortant par la porte de derrière avec une charge de l’énorme créature, les trois braqueurs sortirent en trombe et brisèrent les maigres lignes de défense policière présente à ce moment-là. Ils sautèrent dans un petit vaisseau situé juste en-dessous du trottoir et s’enfuirent à toute vitesse. Mais la police n’avait pas dit son dernier mot.







J'espère que vous allez apprécier ;)
_____________________


, élu meilleur smiley de CoG par toute la communauté des Ions positifs et négatifs !
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 29 662
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 18:29 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

De l'action dès le début, c'est prometteur !
_____________________
Revenir en haut
Don-Pancho
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 6 971
Localisation: Quelqu'un a une carte?
Loisirs: il fait beau non?

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 18:31 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Ah ouais, c'est plus sympa que l'autre premier chapitre qui faisait plus "Alien".

Sinon, ben c'est bien (même si il y a des détails que je n'aurais pas mis (c'est important que la paille soit rouge et blanche? )). Mais c'est sans doute une question de style.
_____________________
Il faut sortir de sa prison, pas décorer sa cellule
Revenir en haut
Annabelle


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 217
Localisation: Chez toi...
Emploi: Non, pas boucher, patissier!
Loisirs: lancage de cannette

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 17:23 (2012)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Il est très... Spécial, Hécatonchire!
_____________________
La Ruche s'etendra a jamais...
Revenir en haut
Hyion
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 617
Localisation: Entre mon siège et mon écran
Emploi: Développeur web, orienté front-end ! %D
Loisirs: Le dessin et le codage 8D

MessagePosté le: Dim 10 Fév - 19:34 (2013)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Bonjour ! Voici (enfin) le chapitre 2 de mon histoire : Hécatonchire ! Je ne sais pas si ce chapitre, plus court que le précédent, satisfera vos attentes, mais bon, le voici.




DEUX : Course-poursuite dans la ville.

Le jeune garçon reprit ses esprits à bord du petit vaisseau décapotable ayant une forme rappelant vaguement un voiture des années 1960s sur Terre, mais avec bien sûr une technologie ressemblant aux ADAV, les Aéronefs à Décollage et Atterrissages Verticaux. Le moteur vrombissait dans un bruit puissant et presque assourdissant. Il ne s’agissait sans doute pas du moteur d’origine. Devant la petite créature à la longue queue, se trouvait le siège conducteur sur lequel était assis le braqueur qui avait voulu vider le compte du tenancier du bar. Juste derrière le jeunot, se trouvait l’autre petit braqueur, Xio, qui, armé des deux mitrailleuses lourdes, arrosait allègrement ce qui se trouvait derrière eux. La curiosité le piqua et il se retourna pour voir Golgotha debout sur le réacteur du véhicule, armé d’un lance-roquettes à tête chercheuse. Entre les deux mitrailleuses de Xio et l’entre-jambe de la grosse masse de muscles, on pouvait entrevoir dix véhicules de police à leur poursuite. C’est plus que dans les films, pensait le garçon.

L’ensemble des véhicules des autorités locales était composé de quatre voitures volantes légères, trois SUVs volants, deux fourgonnettes et un char léger. Seul le char était équipé d’une arme attachée au châssis, sur le toit. Tous les véhicules revêtaient les couleurs de la cohorte antigang de Washington 3, à savoir la majorité du carénage blanc, avec les pièces faisant voler les véhicules teintes de noir. Les gyrophares des engins qui en étaient équipés éclairaient les rues d’une lumière violette et hurlaient le son de la sirène comme pour ordonner à elle seule l’arrêt des fuyards. Bien décidés à ne pas obtempérer, le colosse chargea une roquette dans l’arme et visa directement le char léger qui fermait pourtant le convoi.

- C’est ça, Golgotha, débarrasse-nous de ce char, c’est le truc le plus chiant !

Le projectile fila à une vitesse vertigineuse vers les véhicules de police et celui de tête dû faire une manœuvre brusque pour l’esquiver. Si brusque que la voiture s’éclata un propulseur anti-gravité sur le bord d’une autoroute et passa par-dessus la rambarde avant de finir sur le toit au beau milieu d’une circulation heureusement bien clairsemée. Pendant ce temps, la roquette atteint sa cible dans une déflagration de haute intensité. Criant déjà victoire pour cette pierre qui avait touché deux fois, les braqueurs déchantèrent vite lorsqu’ils virent le char quasiment intact percer le nuage de feu sans avoir ralenti.

- Zut ! Ils sont équipés d’un déflecteur d’impact ! Quelle plaie !

Ayant complètement reprit ses esprits, la jeune créature enlevée eut une idée. Une idée audacieuse, mais une idée tout de même. Elle se pencha en avant et cacha les yeux du conducteur pour qu’il ne puisse pas voir où il allait. Le pilote émit un râle très contrarié et Xio se retourna pour lui mettre un coup de mitrailleuse derrière la tête. Ce ne fut pas suffisant pour l’assommer, mais il abandonna l’idée de les gêner pour le moment. Les braqueurs ne l’avaient qu’attaché avec la ceinture de sécurité car ils n’avaient pas le matériel pour le museler complètement. Il reporta son attention sur ce qu’il se passait derrière lui.

Les véhicules légers de la C.A.G s’étaient rapprochés du véhicule des fuyards et Golgotha était en train d’essayer de remettre une roquette dans le bazooka et de ne pas tomber en même temps. Xio avait abattu un SUV et deux voitures légères avec les mitrailleuses lourdes qui n’avaient bientôt plus de balles. Tout reposerait maintenant sur la prochaine roquette du gros extra-terrestre. Hélas pour eux, le char léger ouvrit le feu le premier.

Ce char était équipé d’une tourelle légère avec un canon vulcain de petit calibre. Mais pour percer un trou dans la poitrine du colosse mafieux, c’était amplement suffisant. Il n’avait tiré qu’une seule fois, et Golgotha tombait déjà du petit vaisseau comme une pierre, pour aller s’écraser cent quatre-vingt mètres plus bas. Xio hurla de rage et saisit le lance-roquette retombé dans le véhicule mais le char ouvrit le feu à nouveau pour trouer le braqueur en deux, laissant les deux moitiés de corps à bord, cette fois.

Le pilote, les larmes aux yeux, continua de foncer à travers la ville en essayant de semer ses poursuivants. Mais déjà, le char léger était à nouveau prêt à tirer. Le garçon à la longue queue osseuse se détacha vite fait et se laissa emporter par la friction dans les airs, juste avant que le char n’ouvre le feu et n’abatte le véhicule des braqueurs. En plein vol plané, le jeunot vit la C.A.G dépasser sa position véhicule restant un par un. Contre toute attente, ont vint tout de même le sauver.

L’une des deux fourgonnettes qui s’était placée en retrait derrière la protection du char léger avait fait un tête-à-queue avec les portes arrière ouvertes afin de faire glisser la petite créature dedans pendant son vol. C’est ainsi que la course-poursuite se termina.

L’intérieur de la fourgonnette était vide, comme si ce véhicule avait été affrété pour contenir un gros quelque chose, sans doute Golgotha, si celui-ci s’était rendu en même temps que les autres. Le garçonnet sentit la fourgonnette ralentir et se poser après quelques minutes de route, les portes arrière toujours ouvertes. Il put voir alors, après s’être remit de l’impact au fond de la caisse, que de nombreux membres de la C.A.G l’attendaient, armés jusqu’aux dents.

C’est une humaine qui s’approcha la première en tentant d’ouvrir le contact avec la créature à la longue queue :

- Vous, là-dedans, sortez toutes les mains en l’air et pas de blague !

La créature sortit doucement du véhicule de police et on lui passa les menottes sans retenue avant que l’humaine ne lui ordonne en ceinturant la longue queue :

- Avance ! On a un petit interrogatoire à te faire passer, petit.

La créature n’était pas au bout de ses peines. Pauvre d’elle.

_____________________


, élu meilleur smiley de CoG par toute la communauté des Ions positifs et négatifs !
Revenir en haut
Zorgune
Je suis d'accord

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2012
Messages: 4 610
Localisation: Ici ou là-bas, qu'importe de toute façons ?
Emploi: M'attaquer au staff.
Loisirs: M'attaque au reste.

MessagePosté le: Dim 10 Fév - 19:38 (2013)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Non .
_____________________
https://youtu.be/F43DqnMoWi0
Revenir en haut
Sverkos
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 29 662
Localisation: Devant l'ordi
Emploi: Forumeur
Loisirs: Forums

MessagePosté le: Dim 10 Fév - 19:48 (2013)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire Répondre en citant

Pas mal. Il faudrait peut-être un peu plus de fréquence, j'ai dû relire le premier.
_____________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:39 (2017)    Sujet du message: [Custom story] Hécatonchire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Call Of Galaxy Index du Forum -> Temple -> Temple des légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com